"A THING OF BEAUTY IS A JOY FOREVER"

 

JOHN KEATS

    - L’œuvre d’art révèle son unicité par le regard que nous lui portons. C’est par ce lien intime entre l’œuvre et le spectateur que l’art détient toute son intensité.

 

L’art transcende la réalité, nous délivre de son immédiateté, mais nous permet aussi de mieux la concevoir.

L’art vise à expérimenter de nouvelles possibilités, de nouveaux champs, de nouveaux univers, et nous montre ainsi le caractère non définitif du monde réel.

 

L’œuvre s’affiche, s’expose, se donne à voir, elle est actrice et nous fait spectateur. Elle soutient notre regard, ou nos regards multiples, sans lassitude aucune, elle exerce fascination, provoquant « ce frisson révélateur situé dans la moelle épinière » dont parlait l’écrivain Nabokov.

 

La production artistique ne se résume pas à ce qu’elle est formellement, mais à sa part d’invisibilité, à sa profondeur qui tient à la richesse de ce que l’on peut y voir, y interpréter.

 

« Timeless beauty » comme dirait Keats, ou le bel objet d’art qui cherche une emprise sur le vide, une lumière dans l’opacité, une jubilation dans la tristesse, l’œuvre qui dépasse le temps par la transfiguration de l’art et invente le regard du spectateur à l’infini.

 

La création artistique trace la voie d’une irrépressible nécessitée d’élévation. Elle s’inscrit au cœur des grandes questions métaphysiques de l’humanité.

 

Elle est catalyseur d’échanges et d’émotions, elle est source d’inspirations, d’introspections, de spiritualité, de prestige, elle véhicule du sens, transmet plaisir esthétique, partage et joie éternelle.

 

Acquérir une pièce artistique c’est s’engager dans une aventure enrichissante et palpitante.

Une fois sortie de l’atelier, l’œuvre a sa propre route. Le collectionneur ou l’acheteur occasionnel se l’approprie. Elle devient alors une partie de vous même.